Marcel Aymé

Nous avons relu La Jument verte, un roman plein d’humour, de fraîcheur, un roman drôle, provocateur… A lire. 

Sur le site Gallimard, l’histoire du livre et sa réception au moment de sa parution.

http://www.gallimard.fr/Footer/Ressources/Entretiens-et-documents/Histoire-d-un-livre-La-Jument-verte-de-Marcel-Ayme/(source)/183122

Biographie

Nationalité : France
Né(e) à : Joigny , le 29/03/1902
Mort(e) à : Paris , le 14/10/1967
Biographie :

Marcel Aymé est un écrivain, dramaturge, nouvelliste, scénariste et essayiste français.

Marcel Aymé était le dernier d’une famille de six enfants. Ayant perdu sa mère à deux ans, il fut élevé jusqu’à huit ans par ses grands-parents maternels qui possédaient une ferme et une tuilerie à Villers-Robert, une région de forêts, d’étangs et de prés. Il entre en septième au collège de Dole et passe son bachot en 1919. Une grave maladie l’oblige à interrompre les études qui auraient fait de lui un ingénieur, le laissant libre de devenir écrivain.

Après des péripéties multiples (il est tour à tour journaliste, manœuvre, camelot, figurant de cinéma), il publie un roman : « Brûlebois », aux Cahiers de France, et, en 1927, « Aller retour », aux Éditions Gallimard, qui éditeront la majorité de ses œuvres.

Le prix Théophraste-Renaudot pour « La Table aux Crevés » le signale au grand public en 1929. « La Jument verte » paraît en 1933. Avec une lucidité inquiète, il regarde son époque et se fait une réputation d’humoriste par ses romans et ses pièces de théâtre : « Travelingue » (1941), « Le Chemin des écoliers » (1946), « Clérambard » (1950), « La Tête des autres » (1952), « La Mouche bleue » (1957). Ses recueils de nouvelles « Les Contes du chat perché » (1939) et « Le Passe-muraille » (1943) conquièrent tous les publics.

En 1950, il refuse un siège à l’Académie française.

Un monument et une plaque ont été élevés à sa mémoire place Marcel-Aymé, dans le quartier de Montmartre à Paris. La statue, réalisée par Jean Marais en 1989 évoque le « Passe-muraille », un de ses personnages les plus surréalistes, et une de ses plus belles œuvres écrites.

babelio

 

Le film:

https://www.youtube.com/watch?v=hwjQSrE9vOM

 

http://www.ina.fr/video/CPC81052696

 

Marcel_Aymé_1929

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s