L’enfance d’un très grand poète

cvt_Le-reveur_2027

Le rêveur de Pam Muñoz Ryan

Illustré par Peter Sis

Ce roman est l’œuvre de l’auteure latino américaine Pam Muñoz Ryan, née en Californie, en 1951, auteure de nombreux romans jeunesse. Un des plus connus est Les roses du Mexique.

Le rêveur est un roman de littérature jeunesse, mais pas que. Il s’adresse, tout aussi bien, à des adultes amoureux des mots, qui laissent vagabonder leur imagination.

« Lecteur, ce livre est pour toi.

Va te promener

dans cet espace infini qui se situe

entre l’âme et le firmament.

Je t’y attends. »

PMR

Le rêveur nous conte l’histoire émouvante de Neftali qui, plus tard, deviendra le grand Pablo Neruda. C’est un enfant bègue, timide, qui collectionne les mots sur des papiers qu’il conserve au fond d’un tiroir. Neftali est rêveur et conserve toutes sortes d’objets trouvés dans la nature. Sa personnalité ne plaît pas du tout à son père, tyrannique, qui voudrait le voir devenir médecin ou dentiste.

Le rêveur est un magnifique roman, plein de poésie, de sensibilité. L’objet livre en lui-même est superbe, élégant, écrit à l’encre verte (¨Pablo Neruda écrivait ses poèmes en vert), joliment illustré. A la fin du roman, les notes de l’auteure nous donnent des informations sur le poète. Les notes sont suivies de quelques poèmes de Neruda.

Pour tous les amoureux des mots. Pour ceux qui aiment les histoires joliment contées, qui nous entraînent vers de nouveaux horizons.

A découvrir absolument.

 

Mots-clés

Imagination

Poésie

Mots

Émotions

Collections

 

 

Je suis la poésie

Je suis la poésie

en quête de poète.

Je pose des questions auxquelles se prêtent

toutes les réponses.

Je ne choisis personne.

Je choisis tout le monde.

Approche-toi…

…si tu oses.

Je suis la poésie,

tapie dans l’ombre mouchetée de lumière.

Je suis l’entrelacs des racines

et la branche noueuse.

Je suis la symétrie de l’insecte,

de la feuille,

et de l’oiseau aux ailes déployées.

Je suis la poésie

sillonnant le grand bleu,

appâtant mes proies

avec des poissons, des coquillages et du ciel.

A travers les paupières de l’océan,

je cherche un cœur sans méfiance.

Regarde.

Regarde-moi.

Je suis la poésie

encerclant le rêveur.

Toujours présente,

je capture l’esprit,

je dompte le stylo

et deviens la brise qui souffle

sur l’unique chemin de l’écrivain.

Pam Muñoz Ryan

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s